SUD PTT Loire Atlantique Vendée, un syndicalisme de lutte au service des salarié-es   

700 000 lettres et courriers non distribués : la Direction de La Poste est responsable !

A la date du lundi 28 avril 2014 ce seront environ 700 000 lettres qui n’aurot pas été distribuées depuis le mardi 22 avril, date du début de la grève des postier-ères du centre ville de Nantes.

DSC00903QU’EN PENSENT LES POSTIERS et les POSTIÈRES ?
Elles et ils sont scandalisé-es par cette situation. Chaque jour de l’année, les postières et postiers du centre ville embauchent très tôt (certains dès 4h30 du matin), sortent dans la rue distribuer le courrier par tous les temps (pluie, froid, tempêtes…), ne comptent pas les kilomètres et les escaliers, pour que tous les courriers arrivent à leurs destinataires. Ils connaissent les usagers de leurs tournées, et ont à cœur que leurs courriers leur arrivent au plus tôt.

POURQUOI CETTE GREVE DURE DEPUIS 9 JOURS ?
Parce que la Direction de La Poste le veut. Alors que les postières et postiers ont voté la grève le jeudi 10 avril, la direction n’a reçu les syndicats que le vendredi 18 Avril, soit 8 jours après, pour un simulacre de discussions qui n’étaient que de piètres négociations… Puis, depuis le mardi 22 avril et ce pendant les 3 premiers jours de grève, la direction n’a donné aucune réponse chiffrée aux revendications des postières et postiers : la Direction laisse volontairement pourrir la situation !

VENDREDI 25 AVRIL : LE MÉPRIS
Plusieurs fois dans cette journée, la Direction a envoyé des huissiers contre les grévistes qui manifestaient pour leurs emplois et leurs conditions de travail : un véritable mépris. Quand la Direction a enfin reçu les postières et les postiers, cela a été pour leur dire que sur les 40 d’entre elles et eux de plus de 55 ans (80 agents ont + de 50 ans), seul-es 5 pourraient avoir des emplois aménagés « séniors ».

SAMEDI 26 AVRIL : LE MÉPRIS S’ACCENTUE
Samedi matin, la Direction a osé déclarer aux agents que ‘’ceux qui se lèvent tous les jours à 3h/3h30 du matin pour embaucher à 5h, (la plupart dans des métiers qui les font porter des centaines de kilos par jour, manutentionnaires, trieurs, remises entreprises…) n’avaient pas un travail aussi pénible que d’autres’’ ! Voilà le mépris auquel sont confrontés les postières et postiers ! Qui peut accepter cela ?!!

USAGERS : INTERVENEZ AUPRÈS DE LA POSTE !
En 2014, certain-es facteurs et factrices se retrouvent à faire des tournées qui étaient faites avant par 2 voire 4 agents ! Vos postiers sont à bout : tendinites, épicondylites, lumbagos, fatigues, dépressions… Les 20 emplois que veut supprimer la Direction feront que ces conditions de travail seront encore pires, et que les jeunes en CDD ou intérim n’obtiendront pas de CDI. Tout cela alors que La Poste fait plus de 22 milliards de chiffre d’affaires et 770 millions de résultat d’exploitation ! Après les suppressions d’emplois à Alcatel à Orvault, Seita et Trelleborg à Carquefou, etc ; c’est La Poste qui veut supprimer 10% d’emplois au centre ville de Nantes.

AIDEZ-NOUS A OBTENIR LE MAINTIEN DES 20 EMPLOIS !
- Continuez à venir nous soutenir sur le Piquet de grève (rue Edmond Prieur, derrière l’Hôtel des Postes).
- Continuez à écrire au Directeur de La Poste (sans affranchir) afin d’exiger de sa part qu’il maintienne les 20 emplois menacés, à « La Poste Courrier 44/85 – CP 321 – 44928 Nantes cedex 9 ».

Les postières et les postiers du centre ville de Nantes

Les postières et postiers du centre ville de Nantes sont soutenu-es par tous leurs syndicats CGT – SUD – FO - CFDT



Conseillers du salarié

Pour les entreprises autres que celles de La Poste et France Télécom, contactez les conseillers salariés de Solidaires

Si vous êtes convoqués à un entretien préalable à un licenciement ou à une rupture conventionnelle dans une entreprise où il n'y a pas de délégué du personnel, vous avez le droit d'être accompagné par un-e représentant-e syndical de votre choix appelé conseiller du salarié. Ces conseillers du salarié sont nommés par le Préfet sur proposition de chacun des syndicats.

Pour la Loire Atlantique, les conseiller-e-s du salarié Solidaires sont : 

- Brigitte CHAMBRAGNE, 44300 Nantes, 06 13 76 72 14

- Christine DUPIN, 44800,St Herblain, 07 62 01 48 26

- Sabine DUPUY, 44800 Saint Herblain, 06 07 63 09 21

- Roland LEDUC, 44400 Rezé, 06 11 63 71 60

- Philippe RICARD, 44115 Basse Goulaine, 06 46 05 46 72

- Eric RANNOU, 44500 La Baule, 06 77 70 85 17

- Bertrand CARON, 44300, Nantes, 06 12 10 74 60

 Pour La Poste ou France Télécom :  Appelez le syndicat au 02.51.80.66.80