SUD PTT Loire Atlantique Vendée, un syndicalisme de lutte au service des salarié-es   

LA VENDEE N’EST PAS UN LABORATOIRE

Le tract complet en PDF.

 Les centres courriers du 85 subissent les expérimentations de La Poste en matière d’«organisations innovantes». Sudptt 4485 s’insurge contre le traitement fait aux bureaux de Vendée. Vendée Vent debout !

Organisations décapantes :

A Talmont St Hilaire, Fontenay le Comte et aux Sables d’Olonne, La Poste veut imposer sa nouvelle trouvaille, issue du catalogue à détruire les emplois : OTS (Organisation du Travail Stabilisée)
Le principe : En échange de la disparition « temporaire » de la sécabilité, La Poste met en place une organisation de travail en prenant en compte l’anticipation de baisse de trafic sur 3 ans. Alors, elle supprime des positions de titulaires en mettant en place des secteurs de renfort (un certain nombre de jours par semestre, 72 jours à Fontenay et 90 aux Sables), selon le trafic arrivé. Chaque semestre, un bilan est fait pour dimensionner le maintien ou non des renforts.
En gros, les renforts peuvent être dégressifs avec le temps, collant avec la baisse de trafic. Et, si la baisse est trop forte, la sécabilité peut revenir. Une belle façon d’arnaquer tout le monde !
Ah La Poste sait s’y prendre pour gratter de l’emploi…

Vous n’en voulez pas de cette organisation ? Pas de problème, en Vendée, La Poste vous propose alors des scénarios de réorganisations avec distribution le matin, pause méridienne repas de 45 minutes (non comprises dans le temps de travail), on ne sait pas trop où, le midi, puis distribution l’après midi.
Pour notre santé ? Non, pour rogner sur les 20 minutes de pause du matin et ainsi nous sucrer l’indemnité de collation, tout en augmentant les parcours de distribution déjà bien longs…

dénonce ces « organisations innovantes », fruits de la nouvelle stratégie de La Poste, qui vise à faussement associer le personnel, en nous faisant choisir entre le scénario peste ou le scénario choléra. Puisque, comme à Fontenay Le Comte et aux Sables d’Olonne, La Poste refuse de prendre en compte les scénarios proposés par le personnel (conformément à l’accord Qualité de Vie au Travail), sous prétexte que c’est « trop tard », propose une autre alternative :
La lutte !!

Les sites de Montaigu, Pouzauges, Beauvoir, Challans, pour ne citer qu’eux, doivent passer à la broyeuse à emplois en 2014. Les postiers-ères de Vendée ne sont pas des objets d’expérimentations, des rats de laboratoire. Sudptt veillera à dénoncer toutes les embrouilles, mais surtout à porter la résistance à cette logique productiviste !

Conseillers du salarié

Pour les entreprises autres que celles de La Poste et France Télécom, contactez les conseillers salariés de Solidaires

Si vous êtes convoqués à un entretien préalable à un licenciement ou à une rupture conventionnelle dans une entreprise où il n'y a pas de délégué du personnel, vous avez le droit d'être accompagné par un-e représentant-e syndical de votre choix appelé conseiller du salarié. Ces conseillers du salarié sont nommés par le Préfet sur proposition de chacun des syndicats.

Pour la Loire Atlantique, les conseiller-e-s du salarié Solidaires sont : 

- Brigitte CHAMBRAGNE, 44300 Nantes, 06 13 76 72 14

- Christine DUPIN, 44800,St Herblain, 07 62 01 48 26

- Sabine DUPUY, 44800 Saint Herblain, 06 07 63 09 21

- Roland LEDUC, 44400 Rezé, 06 11 63 71 60

- Philippe RICARD, 44115 Basse Goulaine, 06 46 05 46 72

- Eric RANNOU, 44500 La Baule, 06 77 70 85 17

- Bertrand CARON, 44300, Nantes, 06 12 10 74 60

 Pour La Poste ou France Télécom :  Appelez le syndicat au 02.51.80.66.80